GG0125S 003 49 mm/20 mm 7Q0TBp3

SKU-131515-mil127
GG0125S 003 49 mm/20 mm 7Q0TBp3
GG0125S 003 49 mm/20 mm

POLEMIQUE – Produit par le studio Bagel, une chaîne YouTube de vidéos humoristiques, le nouveau programme court de l’émission ressemble étrangement à la vidéo à succès d’un jeune podcasteur anglais baptisée «Meanwhile»…

Anaëlle Grondin

Oakley Oo 9009 Flak Jacket 13721 i2n36kZJU

Cet été, profitez de 2 mois d'abonnement gratuits + le meilleur du ciné indé en cadeau !

2 mois d'abonnement gratuits
J'en profite

Rdv dès 19h pour notre Mediapart Live

Maui Jim R764/02e W9268ndNg

RB3747 Ecaille/Doré Brun Dégradé RB3747 9008/51 50RayBan 25cviKXT

Identifiez-vous

Rejoignez-nous

Choisissez votre formule d'abonnement pour accéder en illimité à tout Mediapart.

Je m'abonne à partir de 1€
«Les photographes de l'Association Fedephoto sont heureux et fiers de vous annoncer l'ouverture de leur nouveau site de diffusion www.divergence-images.com» dit le communiqué. Un petit surf sur le Net montre que ce n’est pas simple.Mis à jour le 03/12/12 20h00

«Les photographes de l'Association Fedephoto sont heureux et fiers de vous annoncer l'ouverture de leur nouveau site de diffusion www.divergence-images.com» dit le communiqué. Un petit surf sur le Net montre que ce n’est pas simple.

Mis à jour le 03/12/12 20h00

S i le nouveau site Persol 3156S Noir Vert Polarisé IO3LEXMo4F
présente bien les images de 85 photographes sur 87 de l’association Fedephoto, leur ancien site www.fedephoto.com présente lui depuis le 1 décembre 21 photographes de Réservoir photos un de leur concurrent!

Petit rappel

Fedephoto est né à Paris en 2004, non comme une agence de presse, mais comme prestataire de service informatique pour les photographes. Les photographes paient une cotisation mensuelle variable selon le volume de photos en stock et les clients (presse, corporate etc.) téléchargent les images. Ensuite chaque photographe fait son affaire du tarif et de la facturation. Fedephoto, aujourd’hui devenu Divergence Images est également diffusé sur PixPalace.

Pour les photographes historiques de l’ancien Fedephoto, Vincent Leloup et Jacques Torregano, les choses sont simples. « Au départ Vincent et moi» dit Jacques Torregano «nous n’avions pas d’argent pour payer le serveur alors nous nous sommes entendus avec e-Gate.» Mais petit à petit les relations se détériorent. Nicolas Duran patron de e-Gate n’est pas, selon les photographes, prompte à faire évoluer le site. De son côté Nicolas Duran n’a pas voix au chapitre sur l’acceptation des nouveaux photographes. Lui, voit l’attrait financier de nouveaux abonnements dephotographes, tandis que les anciens photographes de Fedephoto sont réticents à accepter de nouveaux confrères mais, néanmoins concurrents.

Finalement, Nicolas Duran crée Réservoir Photo, une copie du système de Fedephoto. S’en est trop pour les photographes fondateurs de Fedephoto, ils cherchent un nouvel hébergement et déménagent dimanche 1 décembre.

Pour meubler le vide, Nicolas Duran «bascule», à leur grand étonnement, les photographes de Réservoir Photo sur le site Fedephoto.

Qui a créé Fedephoto ?

«C’est moi et Vincent Leloup» dit Jacques Torregano. «C’est moi!» dit Nicolas Duran… Mais il y a un fait incontournable: c’est Nicolas Duran qui a déposé le nom Fedephoto et le nom de domaine! Il en est donc le propriétaire!

Une chose semble pourtant acquise, chacun restera sur ses positions, mais personne n’a semble-t- il envie d’aller à l’affrontement. Tant mieux, Réservoir Photo va donc continuer sa vie avec deux noms de domaines. Une surprise pour les photographes de Réservoir Photo qui n’ont semble-t-il été prévenus que dimanche midiau moment de la mise en ligne! (Lire le droit de réponse)

De leur côté, les membres de l’association Fedephoto, sont très occupés à faire connaitre leur nouveau nom de domaine: www.divergence-images.com et toujours sur PixPalace.

Michel Puech

Droit de réponse: De : Nicolas Duran Envoyé : lundi 3 décembre 2012 11:44Objet : Article Fedephoto / Reservoir Photo

Bonjour Michel,Rectificatif important à votre commentaire sur votre propre article, les photographes de Reservoir Photo ne sont pas surpris, ils étaient pour la plupart au courant, car je les avais appelé pour les avertir.Certains (3) ont décidé de choisir de ne pas apparaitre sur le site Fedephoto et je respecte ce choix.Vous auriez pu m'envoyer un lien pour l'article... c'est la moindre des choses.Cordialement, Nicolas Duran NAKD Accessories Sharp Cat Eye Sunglasses Brown NQ0Fp

Voir

-------------------------------------------

«A l’œil» s'intéresse essentiellement au photojournalisme, à la photographie comme au journalisme, et à la presse en général. Il est tenu parjournaliste honoraire (carte de presse n°29349) avec la collaboration de HETAO personnalité Lunettes de soleil Hommes Et Femmes Couleur Film Tendance Réfléchissante De LEurope Et Les EtatsUnis Vent Lunettes 6 Verres décoratifs l2TROA
, et celle de nombreux photographes, journalistes, iconographes et documentalistes. Qu'ils soient ici tous remerciés. Tous les textes et toutes les photographies ou illustrations sont soumis à la législation française, en particulier, pour les droits d'auteur. Aucune reproduction même partielle n'est autorisée hormis le droit de citation.

Pour nous écrire, cliquez- pour recevoir notre courriel d’alerte à chaque publication.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Aller au contenu

Accédez à l'intégralité de Mediapart sur ordinateur, mobile et tablette pour 1€ seulement

Accédez à l'intégralité de Mediapart
Je m'abonne

Identifiez-vous

Rejoignez-nous

Choisissez votre formule d'abonnement pour accéder en illimité à tout Mediapart.

Je m'abonne à partir de 1€
Pour Jeanne Favret-Saada, anthropologue, le verbatim de la réunion officielle de la DTN, le 8 novembre 2010, publié par Mediapart, «met en évidence la variété des manières de tenir des propos racistes et de prendre des décisions discriminatoires, parfois sans s'en rendre compte».
Pour , anthropologue, le verbatim de la réunion officielle de la DTN, le 8 novembre 2010, publié par Mediapart, .

--------------

Il était important que Mediapart publie cette conversation entre dirigeants du foot sur l'intérêt ou non d'établir des quotas «raciaux». Chacun des participants s'y révèle raciste à sa manière, mais pour certains d'entre eux, pas plus que n'importe quel Français ou presque. En lisant avec attention le texte de cette réunion, on voit avant tout que les dirigeants du foot sont tenus pour responsables de quelque chose à quoi ils ne peuvent rien : l'état présent de l'équipe de France. Par contre, ils aimeraient bien contribuer à son renouveau, de quelque façon que ce soit. Mais ils font l'impasse sur les données générales du problème : la France, excellente formatrice de grands joueurs, mais trop pauvre pour les conserver même dans ses équipes les mieux dotées ; de ce fait, le football français, incapable d'entrer dans la grande concurrence internationale, sauf parfois lors de la Coupe du monde.

Du coup, ces dirigeants pensent le problème en le fractionnant en petits paquets, dont chacun est affecté d'une part de non-dit raciste, et dont l'ensemble est articulé par une glu mentale tout aussi raciste et muette.

1. Aujourd'hui, les gamins qui ont envie de jouer au foot viennent en majorité des «cités», les enfants bien insérés préférant d'autres sports. (Non-dit : la plupart de ces gamins sont peu disciplinés, violents, paresseux, égoïstes, voir la dernière Coupe du monde.)

2. Les candidats à la formation comportent donc beaucoup moins de «Blancs» que de «Blacks». (Non-dit : les Maghrébins sont comptés pour des «non-Blancs», sinon pour des « Blacks ». Il suffit d'ailleurs que ce soit dit pour que le locuteur recule).

3. Les plus doués de ces gamins sont sélectionnés pour apprendre le jeu de football, mais cela coûte cher à la Fédération et à l'Etat. (Non-dit: leur formation terminée, ils doivent quelque chose à la Fédération et à la France, mais rien n'est prévu pour les y contraindre. Or comme ils sont égoïstes... voir plus haut.)

4. Ces dernières années, la sélection a privilégié les joueurs grands et costauds, c'est-à-dire, les «Blacks». Ce n'est pas une vérité absolue (on a connu de petits Blacks ou de grands Blancs), mais une vérité statistique. Or une fois formés, devenus adultes, ceux qui ont une double nationalité préfèrent jouer la Coupe du monde dans l'équipe de leur pays d'origine.

A ce point, le locuteur s'est fourré dans une erreur caractérisée: les joueurs qui vont dans les équipes de leur pays d'origine n'ont jamais été sélectionnés dans l'équipe de France. Ceux qu'on retrouve en Algérie ou au Cameroun n'ont pas été sélectionnés dans l'équipe de France. Il ne s'agit donc pas d'une «trahison» : ces joueurs utilisent leur seule possibilité de participer à une Coupe du monde. Cette erreur, proprement raciste, est rendue possible par les non-dits précédents : puisque les «Blacks» sont peu disciplinés, violents, paresseux, égoïstes, pourquoi ne seraient-ils pas des traîtres ?

5. Pour des raisons d'efficacité technique, l'équipe de France devrait changer de critères de sélection et recruter des joueurs «petits et techniciens», et les recruteurs de minimes et juniors devraient en faire autant pour préparer l'avenir. (C'est là que survient le non-dit principal : les dirigeants veulent-ils changer les critères pour des raisons purement techniques ou pour des raisons de racisme ?)

A ce point, le débat des dirigeants devient absolument confus, les critères culturels refont surface, et, pour finir, les locuteurs se départagent : certains, comme Laurent Blanc, optent pour la version la moins raciste (tout en conservant par devers lui la conviction que les joueurs n'ont pas le droit moral de rejoindre les équipes de leur pays d'origine) ; tandis que d'autres se radicalisent.

L'intérêt de cette publication dans Mediapart tient surtout, à mon sens, à ce qu'elle met en évidence la variété des manières de tenir des propos racistes et de prendre des décisions discriminatoires, parfois sans s'en rendre compte : Laurent Blanc ne se considère pas comme un raciste. Des conversations du même ordre se tiennent tous les jours, en grand nombre, à différents niveaux de décision : si nous en étions informés, nous serions moins étonnés par les propos de Claude Guéant.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Dernières infos :

Les équipes du FCB :

Archives

© Copyright 2015, Football Club de Bressuire.
Conception et réalisation : Click Droit Informatique - 79300 Bressuire